MICHEL BERGER – Chanter Pour Ceux Qui Sont Loin De Chez Eux – REPRISE ACOUSTIQUE

Pour terminer la semaine de la francophonie en beauté j’ai proposé à Maya de chanter une chanson en français de son choix. Elle a choisi un titre de Michel Berger : « Chanter pour ceux qui sont loin de chez eux »

Publié dans Blog | Laisser un commentaire

10 artistes francophones à suivre en 2017

10artistesfrancophonesasuivreen2017
 22/03/2017 – Article invité : Vincent Vanhoutte

LA SEMAINE DE LA FRANCOPHONIE bat son plein. L’occasion de partager une sélection totalement subjective des 10 chanteurs francophones à suivre en 2017.

  1. Albin de la Simone

De la douceur, une sorte de candeur parfois, pas mal d’humour entre les lignes. Jeux de sons et accords posés par ce claviériste compositeur attachant. Des petites histoires sur le temps qui file, sur les relations entre les êtres.

2. Camille 

Elle irrite ou elle suscite la curiosité. Dans l’expérimentation, cette chercheuse revient avec l’album «OUÏ» en juin. Tout en rythmique, elle continuera à créer de nouveaux territoires, parsemés de surprises.

3. Ivan Tirtiaux

Quelques dates à venir, présentant un nouveau répertoire pour l’album qui arrive. Ce jongleur de mots poétiques, sur des airs chaloupés riches en inspirations métissées propose une chaleur acoustique.

4. Fishbach

Parfois on aimerait se méfier des sensations du moment, mais on se laisse emporter par la voix particulière. Les nappes de synthés, les beats et riffs pop 80’s ne sont pas adressés qu’aux nostalgiques.

5. La Féline

Cela fait un moment qu’on l’observe du coin de l’œil, son dernier album Triomphe la met plus en lumière. Loins de l’ironie de ce titre, les compositions soutiennent avec classe les beaux textes, un univers délicat, parfois sombre, parfois aventureux… à suivre.

6. Benjamin Schoos

Fort de ses vingt ans de carrière, il vient faire un bilan et nous exposer dans une célébration de cette durée un éventail de ce parcours. Autrefois en anglais sous le nom Miam Monster Miam, cet hyperactif touche-à-tout a plus d’un tour dans son back-catalogue.

7. Témé Tan

Une jeune pousse qui pourrait devenir grande, ce bricoleur transforme le morose en comptine obstinante, fraîche et colorée. Attention ça risque de rester dans le fond de l’oreille.

8. Calypso Valois

Peut-on être «fille de» et ne rien en faire? En l’occurence la fille de Elli et Jacno est d’abord comédienne, elle prouvera bientôt avec un album qu’il y avait de belles idées à creuser…

9. Sacha Toorop

Encore de la tendresse, un spleen romantique… il revient après presque 10 ans d’absence sous son seul nom. Il nous embarque dans son voyage, et nous ravit par cette finesse, cette sincérité!

10. Clare Louise

Une autre voie à tracer, cette fois en français. S’il y a une base folk, elle joue en formule quatuor, privilégiant toujours les atmosphères intimes. Un nouveau départ?

Et toi? Que penses-tu de notre liste? Quels sont tes coups de coeur?

vincentvanhoutteVincent Vanhoutte est passionné par la musique mais il est également auteur, comédien occasionel et ex-dessinateur. Il filme pas mal de concerts et les diffuse sur son compte YouTube https://www.youtube.com/v7nce

Publié dans Blog | Laisser un commentaire

5 bonnes raisons de chanter en français

La semaine de la francophonie démarre aujourd’hui, l’occasion de prendre mon bâton de pèlerin et de partager avec toi les 5 raisons principales de mon tendre attachement pour la langue de l’amour.

1. Pour la diversité
« Imposer sa langue c’est imposer sa pensée ». Ce n’est pas de moi, c’est Claude Hagège et en gros ce qui suit aussi:
« Les américains ont voulu imposer l’idée selon laquelle un livre ou un film devraient être considérés comme n’importe quel objet commercial. Ils ont compris qu’à côté de l’armée, du commerce, de la diplomatie, il existe aussi une guerre culturelle. Le formatage des esprits est le meilleur moyen d’écouler les produits américains. Le cinéma représente leur poste d’exportation le plus important, d’où leur volonté d’imposer l’anglais comme langue mondiale. Les classes dominantes sont souvent les premières à adopter le parler de l’envahisseur. Elles espèrent bénéficier symboliquement de leur prestige et se convainquent de l’infériorité de leur propre culture. Ils ont l’impression d’être modernes, au-dessus du peuple, alors qu’ils sont juste américanisés » fin de citation. En gros le français est ringardisé par nos élites.
La musique connaît une homogénéisation progressive depuis 50 ans. Ici on s’intéresse au texte et l’anglais est clairement surreprésenté. On finirait par croire que c’est la seule et unique langue de la musique. Il faut réintroduire d’autres langues comme l’allemand, l’espagnol, le portugais, l’islandais, le flamand et évidemment… ma patrie : le français !

2. Parce que la notoriété des groupes belges francophones qui chantent en anglais ne dépasse pas le signal de botrange

L’artiste qui veut conquérir un maximum de territoires, s’exporter dans le monde, chante en globbish (j’ai découvert ça sur internet, c’est un mot-valise qui combine « planétaire » et « english »). Moi j’appelle ça de l’anglais d’aéroport quoi. C’est une version simplifiée de l’anglais et souvent l’accent va avec !
Les artistes qui ont percés en imitant ce qui se faisait aux EU, souvent jusqu’à la caricature, se comptent sur les doigts d’une main. Pour la grande majorité des autres, malgré parfois un réel succès local, c’est le mépris à l’étranger. On parle donc de microphénomène.

3. Parce que c’est notre patrimoine
Au même titre que la Bossa-Nova au Brésil, la chanson française est un savoir-faire local qui a connu un rayonnement international dans l’après-guerre. Piaf a chanté à New-York et Bowie a repris Amsterdam.
La chanson française fait partie de nos saveurs, nos talents, nos atmosphères. En la mettant en évidence on encourage ceux qui pourraient faire preuve de talent, d’envergure, qui pourraient manifester des idées nouvelles.
On crée une filière qui génère des revenus, qui fait revivre toute une industrie. On redevient exportateurs de culture en enrichissant notre patrimoine. On est gagnant sur toute la ligne.

4. Par insoumission face à l’hégémonie anglo-américaine
On annonce 800 millions de francophones d’ici 2050 (l’Afrique subsaharienne et équatoriale est en plein essor, c’est un véritable eldorado) et le français a tous les atouts d’une grande langue : langue officielle à l’ONU, dans l’Union européenne, à l’UNESCO, à l’OTAN, au Comité International Olympique, à la Croix Rouge Internationale. Le français est la langue des trois villes sièges des institutions européennes : Strasbourg, Bruxelles et Luxembourg. C’est la langue de la culture, des grands penseurs, des grands auteurs. C’est la 3ème langue sur Internet.

5. Parce que les textes en français sont de bien meilleure qualité
C’est d’ailleurs un problème : écouter une chanson en anglais en fond en travaillant c’est possible. Dès qu’on passe au français, le texte nous interpelle, nous déconcentre. La qualité du texte c’est le petit plus de la chanson française. Et on a une sacré longueur d’avance. Un exemple ?

Et toi, que penses-tu de l’importance de chanter en français ? As-tu des idées concrètes de résistance à suggérer ?

Publié dans Blog | Laisser un commentaire

La vidéo de mon passage sur VivaCité RTBF

Le podcast complet est ici => https://tinyurl.com/h9386fl

Publié dans Blog | Laisser un commentaire

Mon nouveau clip est plus chaud que jamais!

Publié dans Blog | Laisser un commentaire

Publié dans Blog | Laisser un commentaire

Publié dans Blog | Laisser un commentaire

Un immense merci pour ce moment magique!

olivierjuprelle

Publié dans Blog | Laisser un commentaire

Je passe à la radio !!!

Publié dans Blog | Laisser un commentaire

Publié dans Blog | Laisser un commentaire